11 mois en Australie, l’expérience d’une vie

Partie seule pour étudier l’Anglais pendant un mois… J’aurai finalement passé presque un an à Sydney, en Australie. Sans avoir vraiment planifié mon séjour, j’ai vécu l’une des années les plus enrichissantes de ma vie.

 On m’a souvent posé cette question : « ce n’est pas trop difficile de partir vivre seule à l’étranger ? ». Ma réponse est claire, le plus dur ce n’est pas de partir, c’est de revenir !

Comme je dis toujours, vivre à l’étranger est très différent de voyager à l’étranger. Au-delà du côté matériel, il faut y être préparé. Ouvrir un compte en banque et une ligne téléphonique, trouver un job (le garder), dénicher un logement décent, s’adapter au mode de vie local, se construire de nouveaux repères, développer un cercle d’amis, le tout dans une autre langue, avec une autre monnaie et loin de ses proches, c’est un défi de taille ! Surtout pour moi, plutôt complexée, timide, introvertie et ayant une sœur jumelle avec qui je suis fusionnelle.

Après plusieurs mois en Australie, j’ai un nouveau regard sur la vie, sur le monde, la nature. Pour la première fois de ma vie j’ai fait des grandes randonnées, de la plongée, du « snorkeling » (masque et tuba), du surf, touché et porté des animaux sauvages dans mes bras, conduit à gauche, travaillé comme baby-sitter, déménageuse, pick packer, fundraiser, serveuse dans un café et même pris la barre d’un trois-mâts bondé de touristes, le tout sans aucune expérience dans ces métiers. J’ai aussi mangé des chamallows grillés, fait du chameau et du sandboarding (surf sur le sable), « kayaké » dans l’océan, pris la place du copilote dans un petit avion de tourisme et dormi dans un bateau pendant plusieurs jours. Entre autres.

Picture 2.jpg
Crédit photo : AUSTRALIA AND CO

Bref, je n’avais jamais fait toutes ces choses avant, en 25 ans d’existence. J’ai visité de nombreux pays pourtant, mais pas comme ça. Il y a un AVANT  et un APRES. J’ai appris à regarder le ciel, à apprécier le voir devenir rose, à distinguer le cri du cacatoès de celui du loriquet (et leur nom, d’ailleurs), appris à être seule, vraiment seule et à aimer être seule. J’ai aimé me balader sur la plage après le travail, juste pour voir le soleil se coucher. J’ai appris à aimer la bière, vécu avec des Australiens et notamment un Australien d’origine aborigène, qui m’a donné envie de m’intéresser à l’histoire. J’ai surtout rencontré des gens incroyables et généreux venant du monde entier. Toutes ces personnes m’ont aidée, fait évoluer, grandir et donné davantage confiance en moi.

Picture 4.jpg
Crédit Photo : AUSTRALIA AND CO

Chacun vit son expérience de l’expatriation à sa façon, tout dépend du contexte et de soi-même, de ses propres attentes, de son expérience, de ses moyens, aussi. Pour ma part, n’ayant pas un budget très important, j’ai eu besoin de travailler. Le visa pour lequel j’ai opté est le Working Holiday, visa d’un an qui permet de travailler à l’étranger et de voyager à travers le pays, selon certains critères d’éligibilité. Ce visa existe dans de nombreux autres pays parmi lesquels on retrouve le Canada, la Nouvelle Zélande, le Japon ou encore l’Argentine.

Je ne connaissais presque rien à l’Australie avant de décider d’y aller. J’ai instinctivement choisi Sydney, qui me faisait rêver. Munie de plusieurs guides sur Sydney et l’île-continent, je suis partie en me disant : au pire, je rentre. J’ai vécu au jour le jour pendant ces quelques mois. C’est une toute petite partie, « quelques mois », dans une vie. Mais cette expérience de vie pour tous les expatriés et anciens expatriés aura une influence déterminante dans les choix à venir, les envies futures de voyages, l’ouverture d’esprit au quotidien et même dans la capacité d’adaptation au travail.

Je recommande définitivement cette expérience unique à tout le monde. J’espère aussi vous transmettre, à vous lecteur, mon goût pour l’Australie et pour les voyages à travers mes articles.

Picture 3.jpg
Crédit photo : AUSTRALIA AND CO

See you soon !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s